• S'inscrire à la newsletter

Golf du
Médoc Resort
6-9 septembre

Trou par trou

_xn2Zyeb_400x400

Découvrez l'analyse de chacun des trous du Parcours du Golf du Médoc par Marion Ricordeau, joueuse du Ladies European Tour et du Symetra Tour, lauréate du Grand Prix Schweppes PGA France 2014 et 2015 au Golf du Médoc.

Lacoste Ladies Open de France

 

1

Trou n° 1 – Par 4 de 400 m

Un trou intéressant, puisqu'il nous met directement dans l'ambiance ! Il faut réfléchir dès la mise en jeu, car le green étant en travers le deuxième coup sera plus ou moins compliqué selon l'endroit où le drive retombe. Le green est difficile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

Trou n° 2 – Par 5 de 523 m

Il y a des bunkers en jeu un peu partout depuis le départ, selon l'emplacement des tee-box. Quand le terrain est sec, on peut le prendre en deux, sinon il faut taper un wedge en troisième coup qui n'est pas simple car le green est ondulé. Mais c'est bien d'avoir un par 5 juste après le premier trou difficile, pour se rattraper si on a fait une bêtise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3

Trou n° 3 – Par 4 de 358 m

La difficulté du trou est dans la mise en jeu, puisqu'il y a un bunker à gauche. Après cela, il faut aller chercher un green assez ondulé, mais on n'a pas forcément un très long coup pour l'attraper, ce qui fait qu'on peut se créer assez facilement une chance de birdie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4

Trou n° 4 – Par 4 de 443 m

Un long par 4 avec un bunker le long à gauche. Le fairway n'est pas tout à fait plat, donc on tape généralement un deuxième coup avec les pieds en pente. Le green, tout en montée, n'est pas très compliqué, mais c'est la longueur de l'approche qui rend ce trou difficile. Il faut jouer un peu sur la défensive, ne pas prendre de risques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5

Trou n° 5 – Par 3 de 144 m

Un très joli trou, qu'on peut considérer comme le trou signature du parcours. Tout le green est bordé d'eau sur la droite, et selon l'emplacement du départ l'obstacle d'eau est tantôt frontal, tantôt latéral. Le green a plusieurs plateaux, donc il faut bien juger la profondeur de son coup, même si on tape un petit fer, pour avoir un putt pour birdie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6

Trou n° 6 – Par 4 de 410 m

La principale difficulté est le green en haricot, avec un gros bunker devant et sur le côté droit. Quand le drapeau est dans la cuvette à droite derrière le bunker, c'est compliqué ! C'est un trou sur lequel l'important est de bien placer la balle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7

Trou n° 7 – Par 4 de 324 m

Il faut placer la mise en jeu sur la partie gauche du fairway pour s'ouvrir le green, mais ce n'est pas un trou très compliqué, ni très long.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8

Trou n° 8 – Par 3 de 144 m

Deuxième par 3, avec à nouveau de l'eau. On est visuellement impressionné par la présence de ce lac, et le green est assez exposé puisqu'il n'y a pas d'arbres autour. Le coup n'est pas très long, mais il faut là aussi bien placer la balle sur le green, qui comporte plusieurs plateaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9

Trou n° 9 – Par 4 de 433 m

La mise en jeu est un peu plus étroite que sur les autres trous à cause des arbres qui bordent le fairway. C'est un trou assez long, avec un green tout en longueur, donc on peut avoir à taper un fer moyen ou un long fer. Mais ce n'est pas un trou particulièrement difficile, il faut juste savoir ne pas être trop gourmand.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10

Trou n° 10 – Par 5 de 463 m

Un par 5 intéressant, car en léger dogleg droit. Si on prend une ligne à droite depuis le départ, on peut se donner une chance de prendre le green en deux. Si on joue vers la gauche, il faut se méfier des bunkers, mais le birdie reste tout à fait envisageable avec une bonne approche. Il faut cependant viser la bonne zone sur le green, qui est assez ondulé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11

Trou n° 11 – Par 4 de 350 m

On tape la mise en jeu au-delà du ruisseau qui coupe le fairway en deux dans le sens de la largeur. Il faut viser la zone un peu à droite des arbres, d'où on a un deuxième coup pas très long ni très compliqué. C'est un trou qui est plus impressionnant visuellement qu'en réalité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12

Trou n° 12 – Par 3 de 170 m

Le green est un peu surélevé, donc on voit juste le drapeau qui dépasse au loin, mais pas les ondulations. C'est un coup assez long à taper, mais en contrepartie le green est moins sévèrement défendu que sur les par 3 de l'aller. Encore une fois il faut viser la bonne zone du green pour avoir une franche occasion de birdie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13

Trou n° 13 – Par 4 de 414 m

La mise en jeu n'est pas très compliquée, mais l'approche l'est un peu plus car le green est surélevé et positionné de travers par rapport à la ligne de jeu. Cela dit, si on maîtrise bien la profondeur de son deuxième coup, le birdie peut vite arriver.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14

Trou n° 14 – Par 5 de 473 m

Tout dépend de l'emplacement du départ : selon la configuration, on peut attaquer le green en deux. C'est un trou typique de « risk and reward », car si on tape un bon deuxième coup on a une vraie chance d'eagle, et si on dévie un peu on se retrouve confronté aux nombreux pièges qui bordent le green. Un trou spectaculaire et sympa à jouer !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15

Trou n° 15 – Par 4 de 385 m

Un trou en dogleg gauche assez intéressant, car si la mise en jeu est en réalité assez simple, visuellement elle paraît plus délicate. Le green est un peu de travers, avec pas mal de pentes, mais globalement pas trop compliqué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16

Trou n° 16 – Par 4 de 413 m

Un long trou avec départ un peu surélevé. L'attaque de green n'est pas très difficile en soi, mais comme on a souvent un long fer dans les mains et que le green est en montée, il faut oser y aller.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17

Trou n° 17 – Par 3 de 217 m

Le plus long des par 3, qui est aussi celui qui présente le moins de difficultés autour du green. Le green est vaste, avec plein de petites bosses et de creux, donc on peut vite se retrouver loin du drapeau avec des putts compliqués. Mais c'est un très bon trou pour finir, où il faut se placer sur la bonne zone sans chercher l'exploit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18

Trou n° 18 – Par 4 de 400 m

La mise en jeu est assez simple, mais l'approche vers ce green surélevé et positionné en travers de la ligne de jeu est assez exigeante. Une fois encore, il faut atteindre la bonne zone sur ce green ondulé. Un très beau trou pour finir !

Lacoste Ladies Open de France
Lacoste
Partenaire titre
Richard Mille
Partenaire majeur
Accor
NordicTrack
Aviva
Partenaires officiels
ffgolf
LET
Partenaires institutionnels
Partenaires média